LES SECRETS DES GROSSESSES MULTIPLES

Articles de presse

Les secrets des grossesses multiples

   

 

Depuis la nuit des temps, l’histoire regorge de mythes et de superstitions entourant les jumeaux. Aujourd’hui encore, la gémellité est source de multiples interrogations : les jumeaux sont-ils le fruit du hasard ? Pourquoi y-a-t-il des familles à jumeaux ? Peut-on choisir d’avoir des jumeaux ? Eléments de réponse à vos principales questions.

Il existe plusieurs sortes de gémellités, dont certaines sont assez complexes. Mais les plus fréquentes et connues de tous sont les vrais et les faux jumeaux.

A l’origine, une division inhabituelle ou 2 ovules

JumeauxLors de la fécondation d’un ovocyte par un spermatozoïde se forme un oeuf, appelé zygote. Il arrive que cet oeuf se divise en deux sans que l’on sache pourquoi et à quel moment exactement. Ce qui est sûr, c’est que cette division doit se faire avant le 15e jour qui suit la fécondation. C’est ce qui va donner des jumeaux monozygotes, encore appelés vrais jumeaux. Ils ont un patrimoine génétique totalement conforme et ils se ressemblent comme… deux gouttes d’eau (même si dans les faits les parents repèrent très vite de légères différences physiques entre les deux).

Les jumeaux dizygotes ou faux jumeaux ne sont pas conçus de la même façon. En principe, lors de chaque ovulation, un seul ovocyte arrive à maturation. Il sera fécondé par un spermatozoïde. Dans le cas des jumeaux dizygotes, il y a eu émission de deux ovocytes. Ceux-ci seront alors fécondés par deux spermatozoïdes, très souvent au cours du même rapport sexuel, et donneront des faux jumeaux. Ces derniers peuvent être de sexe différents et se ressembler ou pas… comme deux enfants d’une même fratrie. Les grossesses dizygotes représentent plus des deux tiers des grossesses gémellaires.

Le rôle de l’hérédité et des traitements contre l’infertilité

Bien que l’on évoque volontiers des familles de jumeaux, il n’y a aucune preuve scientifique concernant la part de l’hérédité dans la naissance de jumeaux monozygotes. En revanche, les jumeaux dizygotes proviennent de femmes qui ont des poly-ovulations. Or le fait d’avoir plusieurs ovules par cycle est un caractère qui se transmet génétiquement. On peut donc conclure que le fait d’avoir des faux jumeaux peut être héréditaire. La transmission génétique se ferait par la mère et de manière récessive.

Le phénomène de poly-ovulation peut aussi être lié à d’autres facteurs. L’âge de la mère en est un. Après 35 ans, la femme peut avoir plusieurs ovulations sur certains cycles. Dans ce cas, ses deux ovocytes sont fécondés par deux spermatozoïdes. Par ailleurs depuis quelques années, il y a une augmentation du recours à des traitements stimulant l’ovulation chez les femmes ayant des difficultés à être enceintes. Résultat : celles qui ne sont pas infertiles ont fréquemment plusieurs ovulations par cycle à cause de ces médicaments et donc un risque beaucoup plus élevé de grossesses multiples.

Une poly-ovulation peut aussi être la conséquence d’une concentration élevée d’une hormone de croissance (appelée IGF). Plus la concentration de cette hormone est élevée, plus il y a des chances pour que vous ayez plusieurs ovules par cycle, qui seront fécondés par plusieurs spermatozoïdes. Certaines ethnies, par exemple africaines, possèdent génétiquement plus d’IGF et sont plus sujettes aux grossesses gémellaires. Cette hormone de croissance serait aussi augmentée par la consommation excessive de produits laitiers.

En théorie, la lumière aurait aussi une influence sur la sécrétion hormonale. Elle provoquerait spontanément une poly-ovulation, par augmentation des hormones de maturation, entrainant plusieurs fécondations. Cette hypothèse expliquerait pourquoi les taux de naissances de jumeaux sont plus élevés lorsque la conception a eu lieu en juillet plutôt qu’en janvier.

Peut-on choisir d’avoir des jumeaux ?

Vous ne pouvez pas choisir d’avoir des jumeaux monozygotes. Ils sont issus de la séparation d’un oeuf en deux embryons. Or à ce jour, il n’existe aucun moyen connu de stimuler artificiellement cette séparation inhabituelle.

Dans certains cas, vous pouvez savoir que vous avez davantage de chances d’avoir des jumeaux dizygotes, mais on ne peut évoquer un réel choix :

  • Vous avez été mise sous traitement hormonal pour stérilité, ou pour un don d’ovocyte, entraînant plusieurs ovulations. Vous courez le risque de voir plusieurs de vos ovules fécondés par des spermatozoïdes. Vous pouvez alors avoir des jumeaux, voire des triplés…
  • Vous êtes suivie dans un protocole de stérilité, une Fécondation In Vitro (FIV) peut vous être proposée, auquel cas vous pouvez effectivement choisir d’avoir des jumeaux en décidant de la réimplantation de seulement deux embryons. Attention toutefois, tous les embryons ne se développent pas forcément. A l’inverse, si vous avez plusieurs embryons qui ont été implantés, vous pouvez demander une réduction embryonnaire pour en laisser seulement deux.

Sources :

Pr. René Frydman, Christine Schilte, Attendre bébé, Hachette Pratique, 2009